Page du projet. Le Cycle de Shaedra, Tome 5: Histoire de la dragonne orpheline.

Épilogue

Le vent souffla toute la nuit et, le matin suivant, lorsque je me levai, je découvris ce qu’étaient réellement les brouillards de sable d’Aefna. L’air, balayé depuis les Plaines du Feu, était chaud et chargé de particules qui tournoyaient dans le vent et qui empêchaient de voir au-delà de quelques mètres. Le jour semblait ne pas s’être levé. Syu refusa de sortir de la chambre malgré les répliques moqueuses de Frundis. Je les laissai tous les deux et je me dirigeai vers le réfectoire. Je me couvrais les yeux comme je le pouvais tandis que j’avançais presque à l’aveuglette dans le jardin couvert d’une poussière rougeâtre.

— Shaedra ! —dit alors une voix.

Au début, je crus que j’avais rêvé, mais j’entendis de nouveau la voix. Elle m’appela de nouveau par mon nom, mais le son se perdait dans le vent, sans que je puisse deviner d’où elle provenait. Je regardai autour de moi, les yeux mi-clos. On ne voyait rien. Je recommençai à avancer et, en arrivant au pied des marches conduisant au réfectoire, je sentis une main sur mon bras et je me retournai, en sursautant. Et en même temps que la poussière rentrait dans mes yeux embués, j’eus la sensation d’avoir foulé un abîme interminable.

— Salut, Shaedra —me dit la silhouette qui se tenait devant moi, un sourire timide sur les lèvres.

Ses cheveux étaient blancs comme l’hermine. Mais son visage était toujours le même, sympathique, timide et décidé à la fois… Je me sentis défaillir d’émotion.

— Aryès —murmurai-je et, soudain, je ne sais si à cause du manque de sommeil que j’accumulais depuis des jours ou à cause de la forte impression que j’eus de le voir là, à Aefna, ma vue se troubla et je m’évanouis. La dernière chose que je vis furent ses yeux bleus qui me contemplaient, surpris, alors que je m’effondrais.

* * *

* * *

Note de l’Auteur : Fin du cinquième tome ! J’espère que la lecture vous a plu. Pour vous tenir au courant des nouvelles publications, vous pouvez jeter un coup d’œil sur le site du projet ou mon blog.