Page du projet. Manuels du monde de Haréka.

25 Écrivains de la Terre Baie

Cette section contient les noms, ainsi qu’une courte biographie et bibliographie, de quelques écrivains de renommée dans le monde culturel de la Terre Baie.

On nomme surtout les écrivains du cinquième millénaire, mais aussi des antérieurs.

Note : Il y a longtemps, j’ai écrit en entier certains recueils de poèmes mentionnés, d’autres manquent.

25.1 Écrivains antérieurs au VIIIe siècle

25.2 Ankas, Loyan (5519-5607)

Loyan Ankas est un écrivain de la ville de Led, des Républiques du Feu. Son œuvre la plus connue est La danse du vaincu.

25.3 Barrel, Nakan (5534- ?)

Nakan Barrel est un écrivain de la ville de Mirléria, des Républiques du Feu. Son œuvre la plus connue est Isi et la maison à la fenêtre cassée.

25.4 Bayl, Doris (5377-5450)

Sorris Bay est un écrivain originaire de la ville de Yurminth, des villes de Lorri-man. Son œuvre la plus connue s’intitule Le temple.

25.5 Bergins, Yulors (5351-5488)

Yulors Bergins est né à Baegil. Son œuvre la plus célèbre est Les enfants-arbres de Baegil.

25.6 Biser, Sam (5379-5495)

Sam Biser est natif d’Enzalrei, la capitale de l’Empire d’Iskamangra. Son œuvre la plus connue est La famille des Jarsen.

25.7 Broilan, Weard (5431-5465)

Weard Broilan naît à Kems, des villes de Lorri-man. Il est acclamé pour son chef-d’œuvre Pardonne-moi, Vasilia.

25.8 Colvrant, Navirris (5501-5585)

Navirris Colvrant est un écrivain celmiste né en Agrilia. Son œuvre la plus célèbre est l’Histoire technique des énergies.

25.9 Denduas, Uren (5422-5541)

Uren Denduas naît dans la ville d’Acaraüs, dans une famille de commerçants. Son œuvre Cristaux bleus fut très mal accueillie au début, mais elle finit par être reconnue comme une œuvre précurseuse du mouvement transparentiste.

25.10 Dérezur, Srilan (5602- ?)

Srilan Dérézur naît à Mythrindash en 5602. Il appartient à l’ancienne famille des Dérézur. Durant sa vie, Srilan parvient à monopoliser la production de fruits du bois de sa ville, s’attirant une grande impopularité. Il s’intéresse beaucoup à l’histoire et il écrit une sorte d’encyclopédie historique intitulée Larmes historiques dans laquelle il relate, de façon romancée, les grands axes de l’histoire des Royaumes de la Nuit.

25.11 Dnédel, Mulg (5552-5600)

Mulg Dnédel, né à Nuina, est un écrivain très peu reconnu de son vivant. Ses écrits reflètent sa constante préoccupation pour améliorer le monde et pour condamner le comportement inconstant des peuples saïjits. Ses premières œuvres sont taxées de fanatiques ; parmi celles-ci, son œuvre la plus connue est La perte du Bien. Dans ses derniers livres, cependant, Mulg opère un revirement complet dans sa production et s’applique à écrire des contes moraux pour enfants.

25.12 Dradzahyn, Sisséla (5446-5550)

De son vrai nom arile, « Zélahyn », Sisséla Dradzahyn naît le 12 du mois d’Amertume en l’an 5446, adoptée par une famille de gobelins ariles du massif des Extrades. Déjà toute jeune, elle s’intéresse à la botanique ainsi qu’à la littérature. Elle commence à écrire à l’image de sa grand-mère, mais comme elle ne veut pas partir de son foyer, elle ne connaît vraiment le monde des saïjits qu’à partir de l’an 5492. Elle publie toutes ses nouvelles et poésie sous le pseudonyme de Sisséla Dradzahyn. Ce n’est qu’avec vingt ans passés que sa famille lui avoue que c’est son village qui a tué ses parents humains avant de la recueillir. Ce jour-là, paraît-il, elle répondit : « Je l’ai deviné depuis longtemps, et depuis longtemps j’ai abandonné haine et rancœur ». Une décade après, elle décide d’entreprendre un voyage dans toute la Terre Baie et elle retourna à son village en l’an 5500. À ses disciples, elle dirait en 5531 : « La véritable leçon, je l’ai apprise en rentrant chez moi ».

Elle se maria à un vendeur ambulant, Gradzalo Mari Despong, qui finit par s’installer dans le village de gobelins.

25.12.1 Œuvre poétique

25.12.2 Œuvre en prose

Narration :

Essais : Gosdel et ses contemplations publié à titre posthume en 5549.

25.13 Eind, Nimos (832-895)

À traduire Nimos Eind es un poeta nacido en la zona de Arlamkas.

25.13.1 Obra poética

25.14 Ekath, Yaylin (5541- ?)

Yaylin Ekath naît à Duerfeth, dans les villes de Lorri-man. Fille d’un capitaine de navire, elle voyage beaucoup de par le monde et écrit de nombreux romans de voyages. Sa poésie est de portée universelle. Son roman Trois amis de ma terre est le plus connu.

25.15 Garlas, Travosiyon (792-838)

Travosiyon Garlas est un dramaturge et poète né dans la ville de Lisha, actuellement Aefna. Ses thèmes sont l’amour, la guerre et les conflicts entre races. Il s’est démarqué par sa capacité à créer des situations comiques.

25.16 Gudest, Kriv (5074-5200)

Kriv Gudest naît à Yéklenjir, en Irazguer, Iskamangra. Son œuvre a généralement un caractère comique. Son œuvre la plus célèbre est Les Urkats de ton cauchemar.

25.17 Guls, Powdak (5591- ?)

Powdak Guls naît à Mirléria, dans les Républiques du Feu. Ses œuvres se caractérisent par une forte influence des Mentistes, dont plusieurs membres étaient des amis intimes. Son œuvre Le manège de l’esprit, une série romancée, reçoit un accueil chaleureux dans toute la Terre Baie.

25.18 Guverlin, Serman (5504- ?)

Serman Guverlin, né à Dathrun, a une enfance très difficile, car il naît avec le visage déformé en raison d’une altération énergétique subie par sa mère pendant la grossesse. Alors que ses poésies se caractérisent par le sentiment de solitude, ses romans pour enfants regorgent de joie et d’optimisme, en particulier sa trilogie De retour à la terre de Sil.

25.19 Holl, Korendri (5411-5466)

Korendri Holl naît à Naerial-jur, village enterré dans la Ceinture de Feu. Il travaille comme distributeur de naldren puis comme secrétaire. Ses œuvres se caractérisent toutes par une atmosphère fantastique et irréelle. La présence du ciel dans certaines œuvres, comme Tympans célestes, dénote une certaine nostalgie de la campagne et de l’air libre.

25.20 Imba, Najayto (4969-5062)

Najayto Imba est une importante dramaturge née à Alrévid, Iskamangra, en 4969. Elle écrit plus de cent œuvres de théâtre. Son œuvre théâtrale se divise plus ou moins en deux courants : les œuvres religieuses, comme La flamme boîteuse, et les œuvres populaires, comme Zaleta, l’impérieuse.

25.21 Kors, Dérrivan (5492-5612)

Derrivan Kors naît à Mayg, dans les Républiques du Feu. Enfant, il subit un accident qui l’empêche de marcher. Il écrit des romans très connus et lus par le peuple, tels que On l’appelle Kans.

25.22 Kriolva, Namala (5348-5452)

Namala Kriolva, parente de la famille impériale d’Iskamangra, naît au royaume de Kriolva. Son apprentissage précoce des énergies asdroniques la pousse à en abuser. À treize ans, elle tombe dans un état d’apathisme. Miraculeusement, on réussit à l’en tirer, mais elle demeure aveugle pour toujours. On dit que Numana parle en vers, aussi bien en saeh-al qu’en saeh-briu, et que son époux, Teik, et plus tard son fils Daeren, transcrivent ce qu’elle dit. Namala n’écrit jamais, à proprement parler. Son recueil de poèmes Une promesse dans le vent cause grande sensation.

25.23 Leardio, Linjaro (des) (762-829)

À traduire Linjaro des Leardio fue un novelista del Imperio de los Mares que llegó a controlar las tierras de los mares del interior (Mar de Plata, Mar de la Aguja, etc.). Fue aprovisionador y corregidor del puerto de Mayg.

25.23.1 Obra poética

25.23.2 Narrativa

25.23.3 Ensayos

25.23.4 Teatro

25.24 Lebdegar, Kaykens (5519-5647)

Kaykens Lebdegar naît à Majir, dans les Hautes Terres. Il est tout de suite entraîné par le courant réaliste de l’époque. Son œuvre Orangers de la cordillère d’Adur raconte la vie dure et réaliste des paysans dans une terre inventée qui partage certains traits avec Mirléria, Majir et Enzalrei.

25.25 Limisur, Dak (5597-5700)

Dak Limisur est une poète né à Aefna. Il écrit de nombreux recueils de poèmes, comme par exemple Shirel de la montagne.

25.26 Maseldan, Lurki (5425-5537)

Lurki Maseldan naît à Daylam, dans les Hautes Terres. Son œuvre Terre brûlée est considérée comme une œuvre magistrale dans la Terre Baie.

25.27 Mingar Also, Rusi (4856-4931)

Rusi Mingar Also naît à Yurdas en 4856, il passe la majeure partie de sa vie à Aefna et il revient dans sa ville natale en 4924, où il meurt sept ans plus tard, en 4931. Il est célèbre pour son œuvre Les psaumes d’un hérétique. La religiosité contradictoire, ironique et sincère à la fois, qui se détache de son œuvre donne lieu à de nombreuses polémiques. Mingar Also a davantage de succès avec ses romans qu’avec sa poésie. Son œuvre la plus connue étant Les psaumes d’un hérétique.

25.27.1 Thématiques

On aborde des sujets philosophiques sur l’existence et la société, des sujets religieux qui ont un caractère plutôt illuminé, des sujets sociologiques et amoureux.

25.27.2 Style

Son style est souvent cocasse, parfois il tombe dans la pédanterie et le sarcasme. Il se moque des traditions inutiles de la société ajensoldranaise, en utilisant toujours des arguties pour ne pas être censuré.

25.27.3 Œuvre

Poésie :

Roman :

Théâtre :

25.28 Rasel Minst (904-981)

À traduire Escritor novelista y poeta prolífico.

25.28.1 Obra poética

25.28.2 Obra narrativa

Cuentos :

Novelas :

Ensayos :

25.29 Morrenver, Seilan (5009-5115)

Seilan Morrenver naît à Ténap. Sa famille possède une entreprise de papier Lhas. Fascinée par le théâtre, Seilan s’enfuit à quinze ans et ne reviendra auprès de sa famille qu’à l’âge de trente ans. Elle se familiarise avec le monde théâtral et commence à écrire des œuvres brèves. À vingt-quatre ans, elle donne la première de Le oui a de l’ouïe, œuvre avec laquelle elle réussit à se faire remarquer. À trente ans, presque toute sa famille meurt dans une épidémie et Seilan revient à Ténap pour emmener son neveu et sa sœur cadette. Elle s’installe à Ombay sans cesser d’écrire des œuvres de théâtre. Âgée, elle se rapprochera beaucoup de la religion érionique. Elle est une des fondatrices du prestigieux monastère Corrala Duplins.

25.30 Nedguer Dalmatusun, Émilan (921-965)

Née sur l’île d’Euktipre, Émilan Nedguer Dalmatusun est ingénieur de bateaux, poète et romancière spécialisée dans les contes d’aventures et de celmistes.

25.31 Noïn, Unenoa (735-800)

À traduire Viajera, eremita mística y gran poeta, nació en la zona de Neiram actual.

25.31.1 Obra poética

25.31.2 Narrativa

25.31.3 Ensayos

Su Cañones del desierto sobre su viaje a las Llanuras de Fuego, fue publicado en 764.

25.31.4 Teatro

25.32 Numalten, Deida (5231-5267)

Deida Numalten est une romancière, née à Neiram en 5231 et morte en 5267. Son œuvre magistrale est Foutaises et fadaises de sieur Munsabia.

25.32.1 Roman

Essais :

25.33 Ruverg, Amsalia (4901-4945)

Amsalia Ruverg naît à Ato en l’an 4901 et meurt de la dénommée « grippe de l’arbre » dans la même ville en 4945 à l’âge de 44 ans. Plus que pour son œuvre narrative, elle est célèbre pour son œuvre poétique, en particulier pour ses Romances turesques qui reprennent beaucoup d’histoires traditionnelles des vieux peuples turesques des Hordes. Elle commence à publier sa poésie très tardivement et nombre de ses manuscrits antérieurs se sont perdus. Son œuvre la plus connue s’intitule Romances turesques.

25.33.1 Témathiques

Dans son œuvre, apparaît de façon réitérative la thématique amoureuse, la thématique de la tradition et celle de l’existence. Amsalia Raverg s’intéresse aussi à la philosophie poétique et aux interprétations cosmiques très en vogue à son époque.

25.33.2 Style

Le style qu’il utilise est varié, mais l’on perçoit une évolution au cours des ans, d’un style alambiqué Danses de l’Amour à un style plus simple qui sera l’une de ses caractéristiques poétiques.

25.33.3 Œuvre

Poésie :

Essai :

Conte :

Roman :

25.34 Sak, Guarguet (5551- ?)

Guarguet Sak naît à Sarrath, dans les Royaumes de la Nuit. Son roman le plus connu est Un jour.

25.35 Ségoa, Paisuten (904-964)

Paisuten Ségoa est un écrivain classique. Il est né en 904, dans les Royaumes de la Nuit, dans une famille d’elfes.

25.36 Parn, Keiti (5574- ?)

Keiti Parn naît à Ombay en 5574. Très vite, il s’intéresse aux personnages de légende. Il écrit entre autres romans d’aventure Le pirate de Kanrild.

25.37 Porgueld, Nevrissa (942-1023)

À traduire

25.37.1 Obra poética

25.37.2 Narrativa

Novelas :

Ensayos :

25.37.3 Teatro

25.38 Rusend Tépaydeln, Arfonto (5593- ?)

Arfonto Rusend Tépaydeln est parent du chef de Tauruith-jur. Il écrit principalement de la poésie. Un de ses recueils de poèmes s’intitule Horizons souterrains.

25.39 Fank, Súlabi (931-977)

À traduire

25.39.1 Obra poética

25.39.2 Narativa

Novelas :

Ensayo : Comentarios sobre la teoría de Gasteréin publicado en 967.

25.40 Fang, Kardis (859-947)

Kardis Fang est né en 859 dans l’ancien Royaume de Gon, dans la zone actuelle des Républiques du Feu. Il fut conseiller du royaume pendant vingt-huit ans. Il est connu pour ses œuvres philosophiques et politiques.

25.41 Firs, Tradigant (5537-5601)

Tradigant Firs naît à Alrevid, au royaume de Kolria, en Iskamangra. Fils d’un mercenaire célèbre, Silvor Firs, il fuit la violence depuis l’enfance et, pour ne pas suivre la même carrière que son père, il se déguise en acteur ambulant à quinze ans et il fuit de son foyer. Il commence sa carrière comme artiste. À vingt-deux-ans, il représente sa première œuvre théâtrale. À trente ans, il hérite la fortune de son père. Il s’installe une fois de plus à Alrevid et se consacre à l’écriture et au jeu. En cinq ans, il perd toute sa fortune et choit dans la plus profonde pauvreté. À trente-sept ans, il se marie avec Séwéra, une chasseuse de récompenses, et il décide enfin de suivre la même voie que son père. Il apprend à manier l’arc et la hache et, avec Séwéra, il entre dans un groupe de mercenaires qui opère dans le royaume d’Éjui pour protéger les caravanes qui transportent de la pierre de Nashtag, du marbre de Lisia, du bronze, du cuivre et d’autres métaux. À quarante-huit ans, il a son premier et unique enfant. Séwéra meurt pendant l’accouchement et la phrase qu’alors prononça Tradigant demeurera célèbre : « Tu as vécu en tuant des monstres, mais tu ne savais pas que tu en portais un en toi ». La haine qu’il éprouve envers son fils est profond et constant. Il le laisse aux soins de sa propre mère et ne s’en occupera plus. Il n’assiste qu’à ses funérailles, quand son fils meurt d’une pneumonie à neuf ans. Tradigant abandonne sa vie de mercenaire et il travaille comme secrétaire dans la guilde de forgerons à Alrevid. Il écrit alors beaucoup de poésie et traverse une étape de profonds remords. En 5595, il épouse Danavria, une vieille prostituée connue à Alrevid comme « La Vipère ». Tradigant lui consacre beaucoup de poèmes, jusqu’à sa mort, en 5601.

Son œuvre la plus célèbre est son dernier recueil de poème : Une vie dans tes yeux.

25.42 Thalrinder, Heid (5577-5621)

Heid Thalrinder naît à Daigryel, en Lorri-man. Il s’intéresse surtout aux essais et aux réflexions philosophiques. Il écrit Coutumes d’un peuple, son œuvre la plus critiquée et qui génère le plus de polémique.

25.43 Uvarre, Galdi (5221-5289)

Galdi Uvarri naît à Denzun, Iskamangra. Son écriture est très originale, mais également assez pesante selon certains. Son œuvre la plus connue est Torrents.

25.44 Vaguad, Nilam (4970-5051)

Nilam Vaguad est un poète né à Aefna en 4970 et mort à Mirléria en 5051. Fils d’une famille de commerçants, il manifeste rapidement ses dons pour l’étude. Son oncle lui paie ses études et Nilam entre dans les ordres religieux érioniques l’an 4997 ; un an après il épouse Selhya Dezrivas avec laquelle il aura cinq enfants. Le mariage, cependant, se détériore à partir de l’année 5011 lorsqu’il s’avère que Nilam trompe sa femme avec une érionique du couvent de Cuervalta, du nom d’Hiraven, qui apparaît dans ses poèmes sous le pseudonyme d’Elda. Le couple met quatre ans à se recomposer, une étape très sombre dans l’œuvre de Nilam, mais aussi très productive. Certains poèmes nous poussent à comprendre qu’il n’abandonne pas tout à fait son caractère libertin. En 5035, il est impliqué dans une publication de caricatures contre la famille des Ashar. Après un jugement compliqué de six mois, la famille est exilée d’Aefna. Les Vaguad s’installent à Mirléria l’an 5037, après un bref séjour à Neiram.

25.44.1 Thématiques

Dans sa poésie, la thématique amoureuse est pratiquement omniprésente, ainsi que celle de la nature et l’évocation d’histoires religieuses.

25.44.2 Style

Son style est, en soi, peu original, quoique l’auteur sache donner à son œuvre une touche particulière : ses œuvres sont toujours encadrés de proverbes et de dictons populaires. Nombre des poèmes amoureux sont dédiés à des femmes avec pseudonymes et la plupart désignent probablement la même personne. Quant à ses romans et son théâtre, ils n’eurent pas beaucoup de succès, à l’exception peut-être du roman Le vent et la parole, œuvre très étudiée dans les milieux académiques, quoique peu populaire de par son style complexe.

25.44.3 Œuvre

Poésie :

Roman :

Théâtre :

Essai :

25.45 Worios, Nikata (5478-5553)

Nikata Worios, née à Tauruith-jur, est une celmiste très connue. Jeune, elle s’intéresse beaucoup à l’endarsie et aux arts curatifs. Passée la quarantaine, elle s’instruit dans l’art nécromancien, mais ses tentatives la conduisent presque à l’apathisme et elle décide de renoncer à son aspiration à devenir nakrus. À partir de cette étape, toutes ses œuvres sont d’humour noir. Son œuvre la plus célèbre est Les dernières faveurs d’un mort.

25.46 Yhers, Kow (5499-5564)

Kow Yhers naît à Bahertlin, en Lorri-man. Fils d’un riche contrebandier, il s’initie aux arts martiaux, puis il décide de devenir commerçant. Sa vie alternera toujours entre honnêteté et mensonge. Dans sa jeunesse, il écrit L’assassin des noms, une œuvre totalement plongée dans le mouvement de mode de l’époque.

25.47 Yurius, Kina (5533-5591)

Kina Yurius, née à Aenyr, dans la Ceinture de feu, est fille d’une famille celmiste qui se consacre à l’agriculture. Envoyée à l’académie de Dathrun, elle étudie avec l’élite d’Éshingra et s’intéresse rapidement aux mathématiques. Elle souffre alors la perte de son meilleur ami et décide de rentrer à Aenyr. À peine connue pour ses travaux dans sa spécialité, elle fait parler d’elle par ses agissements téméraires contre les autorités d’Aenyr. Ses mémoires, Rumeurs d’un massacre, sont censurés même dans sa ville natale.

25.48 Zately, Gérilda (5521- ?)

Gérilda Zately naît à Muens, Iskamangra. De famille noble, elle vit depuis toute jeune au milieu de trames et d’intrigues complexes. À vingt ans, elle s’enfuit comme apprentie ébéniste, provoquant un scandale. À partir de là, elle vivra toujours à l’écart du monde de son enfance. Parmi ses œuvres, on distingue Guerres et prédications, une œuvre engagée et romancée qui tourne en ridicule les us et coutumes de la cour impériale, exaltant toutefois les empereurs.