Page du projet. Les Pixies du Chaos, Tome 2: Le Réveil de Kala.

22 Lettre

« Cher frère,

Je ne sais pas comment tu te sens tout de suite, mais sache que, ni Mère ni moi, nous ne t’accusons de ce que tu as fait. Ne t’inquiète pas. Comme tu n’étais pas en état de voyager à Kozéra, Yodah a proposé d’avertir Jiyari et Livon que tu étais malade. En revenant, il a dit que les Ragasakis ont déjà une idée d’où se trouve Orih. Apparemment, il y a quelques jours, il y a eu une grande explosion à Lédek et ils pensent que c’était peut-être elle. Ce serait une grande nouvelle. Moi, cependant, j’ai décidé de rester sur l’île. Cela peut paraître étrange, mais je sais que, sans toi, j’aurais trop peur de causer du tort aux Ragasakis et, en plus, Mère et moi, nous avons un travail important à accomplir. Je ne sais pas si nous y parviendrons, mais, s’il te plaît, ne t’inquiète pas pour moi, parce que je vais bien. De fait, je suis très contente de pouvoir travailler avec Mère. Je sais que ce n’est pas facile, qu’elle a aussi des problèmes, mais nous sommes toutes les deux en train d’aider notre famille et cela me rend heureuse. C’est vrai que j’aimerais aussi être avec toi, mais le fils-héritier m’a dit que tu avais besoin d’être seul pour apprendre à être toi-même. Je ne sais pas ce qu’il a voulu dire avec ça, mais je sais qu’à la fin, tout se résoudra comme dans les meilleurs contes, n’est-ce pas ? Aie confiance en toi comme j’ai confiance en toi et je suis sûre que tout s’arrangera.

PS : Je ne sais pas ce que trame Lustogan, mais où qu’il t’emmène, n’oublie pas que je t’aime beaucoup.

Ta sœur Yanika. »