Page du projet. Les Pixies du Chaos, Tome 1: Les Ragasakis.

19 La volonté de Kala

C’était trop.

Avoir le traître à portée de main et ne pas lui régler son compte, c’était trop demander…

Ma conscience tremble. Où suis-je ? Dans un corps ? Oui, c’en a tout l’air. Et j’y suis depuis des années, à en juger par les vagues souvenirs qui me parviennent. Un temple. Un frère destructeur. Une sœur joyeuse. C’est mon nouveau passé. Mais j’ai aussi l’autre…

Kala s’était souvenu du Prince Ancien.

Mais il n’avait rien pu faire. La frustration le submergeait. Il rugissait, enchaîné. Il rageait d’être enfermé. Il rageait de ne pas pouvoir se venger alors qu’il le sentait… si proche !

Je dois apprendre à contrôler le Datsu. Rao me l’a dit, près du Sceau : renais, Kala, renais ! Fusionne avec le Sceau, grimpe et revis ! Le Datsu est ton pont. Accroche-toi bien à lui et ne le lâche pas. Tu peux le faire !

Suivant ses attentes, il était rené, presque entier, grâce au Sceau et au pouvoir de la Scelliste des Arunaeh. Mais il n’avait pas fusionné entièrement, quelqu’un l’avait scellé et, pour comble, il n’avait pas appris les arts bréjiques qu’il admirait tant. Durant toutes ces années… il avait continué à dormir, et il ne savait même pas ce qu’il était advenu de lui. La rage l’aveuglait. Était-il mort ? Sans ce Prince Ancien monstrueux, tout cela ne serait pas arrivé…

À cause du Prince Ancien, lui, Lotus, notre sauveur, père et être le plus cher, est mort !

Mort !

Il ouvrit grand des yeux emplis de larmes et foudroya le plafond de la chambre plongée dans le noir. Les poings serrés, il siffla intérieurement : impardonnable, impardonnable, impardonnable…

Drey Arunaeh. Tu portes en toi mon âme. Tu portes en toi mon être. Libère-moi et disparais. Rends-moi ce qui est mien. Va-t’en. Souviens-toi de moi. Disparais ! Je dois…

Je me redressai sur ma couverture, l’orique bouillant dans ma main. La puanteur des vampires m’étouffait presque.

Je dois le tuer.